Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les chroniques d'Istvan

Ingrid Betancourt appelle à un rassemblement pour les otages le 20 juillet 2008

14 Juillet 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Actualité


Ingrid Betancourt a mis à profit l’émotion suscitée par sa libération pour appeler à participer à un rassemblement le 20 juillet à Paris en faveur "de ceux qui sont toujours otages des FARC", mercredi lors d’une réception à l’Assemblée nationale.

"Il y a encore une vingtaines d’otages aux mains des FARC et si le mot égalité à un sens, c’est maintenant qu’il faut lui donner ce sens", a déclaré Ingrid Betancourt, qui a reçu une longue ovation debout de la part des centaines de personnes, dont de nombreux députés, réunies dans la galerie des Fêtes de l’Assemblée.

"Le 20 juillet, jour de l’indépendance colombienne, j’aimerais crier avec vous pour la liberté de ceux qui sont encore là-bas otages des FARC", a proposé Ingrid. Immédiatement applaudie, Ingrid a ensuite "pris au mot" les députés en les incitant à participer, leur disant qu’elle avait déjà prévu le "lieu et l’heure", provoquant les rires de l’auditoire. "L’idée, c’est un rassemblement à partir de 14 heures place du Trocadéro" (plus d’informations sur ce site très bientôt), a ajouté Ingrid Betancourt , précisant que le but était "de donner un message à ces Colombiens qui ont une peur atroce que, du fait de ma libération, plus rien ne se produise".


Le chanteur colombien Juanes, l’espagnol Miguel Bosé, voire le franco-espagnol Manu Chao pourraient être de la partie. Des duplex avec un rassemblement simultané à Bogota sont programmés.

"Savoir que la France se battait pour moi, c’était très important. Parmi les otages, j’étais la seule à être bénie par l’appui de tout un peuple qui se préoccupait pour moi, qui faisait des actions, qui me rappelait que j’étais vivante et qu’il fallait que je tienne", a poursuivi Ingrid, dans un discours entre émotion et engagement politique.

"Mes compagnons n’avaient pas cette chance-là", a-t-elle ajouté. "Vous êtes là après avoir enduré l’indicible. Votre force physique et surtout votre force morale vous ont permis d’être sauvée. Nous en sommes profondément heureux", a salué le président de l’Assemblée Bernard Accoyer en accueillant Ingrid, avec les présidents de groupes politiques.

Son fils Lorenzo a confié que même s’il s’agissait d’une "semaine folle", la volonté de sa mère était "intacte", car "aujourd’hui elle est portée par quelque chose". Un nouveau combat qui semble déjà porter ses fruits. Le député-maire UMP de Saint-Mandé, Patrick Beaudouin, a indiqué qu’il avait proposé à Ingrid Betancourt que sa commune "parraine l’un des captifs encore aux mains des FARC".


Nous invitons le plus grand nombre de mairies à adopter cette initiative. A cette fin, nous les invitons à entrer en contact avec nous.


source photos : afp © 2008 AFP afp.com
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article