Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les chroniques d'Istvan
Articles récents

AussieBum - Parallel Boxer Shorts

24 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


Lire la suite

DNA n° 105 : TYSON PAIGE

24 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Presse - editorial

Lire la suite

MADONNA -STICKY & SWEET TOUR Impressions

23 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique


Au delà des critiques faciles, Madonna nous a offert un concert digne de ce nom, certes après un début un peu difficile, elle a su capter son public ….bien sur il y a eu quelques problèmes de son mais elle a su donner le meilleur d’elle-même, un show rodé , des vidéos percutantes des remix à vous couper le souffle ….

 


J’avais lu les critiques puisqu’ils n’y avaient pratiquement que cela, je suis donc venu à ce concert sans à priori …… Un stade quasi plein (quel artiste peut le faire hormis Mylène Farmer et notre Johnny national), …..Madonna a été rayonnante pendant tout son spectacle….faisant participer allégrement le public notamment lorsque elle nous a invité  à chanter avec elle Like a virgin…..C’est étonnant car contrairement à certains de ces détracteurs elle nous a dit bonjour et merci ….

 


"La Isla Bonita" une reprise époustouflante au son tzigane……………..Une grand moment d’émotion avec "You Must Love Me" et l’empreinte du violon qui donnait à son interprétation un frisson supplémentaire.

 


Elle a nous insufflé son énergie….et vu l’ambiance qu’il y avait autour de moi je peux vous dire que le public était conquis………..

 


Certes elle chante faux parfois mais qui chanterait juste en dansant, chantant, au moins cela prouve que nous n’avons pas eu un spectacle en playback ……….comme certains le laisse entendre, il ne faut pas oublier ces choristes qui sont la pour corriger le tir au cas où, et elles le font très bien ….. Une chose est sur quand Madonna chante sans chorégraphie, c’est juste, c’est beau et  c’est vrai .

 


Pas un seul moment de répit des enchainements parfaits,  La fin est puissante, la dernière séquence vidéo vient, elle, en guise de bombe à retardement : intitulée Get stupid, elle présente le visage de John McCain  à côté de dictateurs passés ou présents. Barack Obama apparaît, lui, après Mère Teresa, John Lennon ou encore Michaël Moore. Le message est clair : « Réveillez-vous ! Il est temps !


 

 

Elle a donné , elle a reçu et chapeau bas ………..Moi j’en veux encore du tic tac tic tac......

 

Lire la suite

Beautiful man : Daniel Granieri

23 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Beautiful Man - Models

Lire la suite

Dolce & Gabbana : Campagne Rugby Underwear

23 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


Après deux années en compagnie des footballeurs de la Squadra Azzurra, Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont décidé de varier les plaisirs, et de faire appel aux rugbymen de l'équipe nationale italienne pour leur nouvelle campagne underwear.

Les Azzurri - aussi appelés "Gladiateurs de Rome" - ont rejoint le gratin du rugby européen en 2000, année où ils ont intégré le Tournoi des Cinq Nations. Ils ont certes terminé l'édition 2008 à la dernière place, mais ont remporté un match-revanche face à l'Ecosse qui les avait privés d'un quart de finale de Coupe du Monde en septembre 2007.

Les cinq joueurs choisis par Dolce & Gabbana pour être photographiés par Randall Mesdon dans cette campagne underwear sont, de la gauche vers la droite sur la première image : Gonzalo Javier Canale (26 ans, Clermont Auvergne), Ezio Galon (31 ans, Rugby Parma), le capitaine azzurri Sergio Parisse (25 ans, Stade Français), Denis Dallan (30 ans, Rugby Parma) et Andrea Masi (27 ans, Biarritz Olympique).

Le shooting a été réalisé à Paris, Stade Jean Bouin, là où évolue Sergio Parisse avec son équipe du Stade Français. Autant dire que l'Italo-Argentin connaît bien les vestiaires de cet édifice ;-)

Lire la suite

Beautiful man (103)

18 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Beautiful Man - Models

Lire la suite

Pétition : protégeons la banquise

18 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Nature Wildlife


La Présidence Française du Conseil de l'Union Européenne et la Principauté de Monaco, co-organisent une conférence internationale sur les enjeux de l'Arctique en présence des représentants des gouvernements des 27 pays de l'Union Européenne.

L'objectif de cette conférence est la création d'un observatoire pour le suivi à long terme des conséquences du changement climatique et des pollutions en Arctique à l'issue de l'Année Polaire Internationale.

Cette mise en réseau des recherches est une bonne initiative, mais la fonte de la banquise nous met dans l'urgence de nous attaquer à la racine du mal, de prendre toutes les mesures pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.


La fonte de la banquise a déjà de graves conséquences locales sur la vie des peuples autochtones et l'écosystème polaire, notamment sur l'ours blanc, son plus emblématique représentant. Mais au-delà des conséquences locales, la disparition de la banquise au pôle Nord va nous conduire inévitablement vers une période de chaos climatique, notamment dans l'hémisphère Nord.

La sauvegarde de la banquise est un enjeu majeur pour lequel chaque citoyen à sa part de responsabilité. Faisons de la banquise l'indice de la capacité de l'humanité à juguler les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale.

La France avait joué un rôle majeur pour le moratoire qui protège aujourd'hui l'Antarctique. Je souhaiterais que le gouvernement français, dans le cadre de la Présidence du Conseil de l'Union Européenne, adresse un signal fort à la communauté internationale,  afin de proposer à l'Assemblée générale des Nations unies, le vote d'une résolution qui classerait la banquise de l'océan Arctique, "Zone d'intérêt commun pour l'humanité".

C'est un projet politique pertinent et non conflictuel, qui engage la communauté internationale sans porter atteinte à la souveraineté des Etats de la circonférence polaire arctique.

Si vous souhaitez marquer votre soutien pour cette initiative, vous pouvez signer la pétition en ligne


http://www.jeanlouisetienne.fr/

Merci Krystof "on Board Guys"
Lire la suite

New Paul Kehl Ad : David GANDY

18 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


Jusqu'ici, on connaissait surtout David Gandy à travers ses différentes collaborations avec Dolce & Gabbana. Le duo star de la mode italienne avait même fait du mannequin britannique de 28 ans l'égérie de son tout premier calendrier au début de l'année. Aujourd'hui, on retrouve le beau David dans la campagne de lancement de la marque suisse Paul Kehl.

Paul Kehl compte parmi les pionniers de l'industrie de la mode en Suisse. Cet ancien commerçant a lancé sa première collection pour hommes à la fin du XIXème siècle. 125 ans plus tard, la marque est donc relancée avec un slogan qui colle parfaitement à la peau de David Gandy : "What a Man" (Quel Homme !).


La marque helvète nous offre décidément un casting de haute volée puisque c'est Evandro Soldati qui présente la collection automne-hiver de ses trois labels : Paul pour les jeunes actifs, Paul Kehl pour les urbains modernes, et Paul Kehl 1881, ligne plus classique destinée aux hommes exigeants.


Lire la suite

Evandro by On Board Guys

18 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Beautiful Man - Models

 


Vidéo avec photos ( entre autres) de Numéro 16 par
Photographer:
Liz Collins

Lire la suite

SHEILA

18 Septembre 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique

Sheila, de son vrai nom Annie Chancel, est une chanteuse française, née le 16 août 1945 à Créteil. Elle est issue d’un milieu modeste : ses parents tenaient une confiserie ambulante, sur les marchés de la banlieue sud parisienne. Elle est devenue l’une des chanteuses françaises les plus populaires de la seconde partie du XX eme siècle, et elle a connu ses plus grands succès dans les années 1960 et 1970. Les années 1980 seront le temps d'une renaissance musicale marquée par sa rencontre avec Yves Martin, " auteur compositeur " qui deviendra son producteur et son mari. Toujours présente aujourd’hui, elle a vendu plus de 80 millions de disques et la seule chanteuse française à être rentrée dans les charts américains en période disco. Elle a enregistré et chanté dans 5 langues différentes (français, anglais, allemand, espagnol, italien).

Pour les ventes de disques elle figure au 4e rang en France et chanteuse N°1

Biographie 

  • Les années 1960, les années « yé-yé » 

En 1962, c'est sur les conseils d'Henri Leproux, directeur du Golf-Drouot, que son futur producteur, Claude Carrère, l'auditionne dans un cinéma désaffecté du 14e arrondissement de Paris avec son groupe de musiciens : Les Guitars Brothers.

Sheila, son premier 45 tours en solo, sort le 13 novembre 1962 et son producteur décide qu'Annie Chancel prendra comme pseudonyme : Sheila le nom du titre phare de ce disque. Sa carrière est lancée…

Elle connaît son premier grand succès avec L'école est finie en 1963. Ce disque se vendra à près de 700.000 exemplaires, et se trouve N°1 des ventes du printemps ! Après la sortie de son 1er 33 tours composé de 13 chansons, elle entame sa première tournée d'octobre 1963 au début de l'année 1964 dans les principales villes françaises. Entre-temps, elle reçoit le Grand Prix National du Disque Francis Carco de l'Académie Charles-Cros, le 22 novembre 1963.

Grâce à ses nombreux passages en radio et à la télévision, elle va tout au long des années 60 obtenir une liste importante de tubes : Pendant les vacances, Première surprise partie et Le sifflet des copains en 1963, Chaque instant de chaque jour, Écoute ce disque et Vous les copains en 1964, C'est toi que j'aime et Le folklore Américain en 1965, Le cinéma... Je me voyais à Hawaï, Bang bang et L'heure de la sortie en 1966, La famille, Adios amor, et Le kilt en 1967, Petite fille de Français moyen en 1968, Arlequin et Oncle Jo en 1969.

Le succès de Sheila est tel que son producteur lancera les Boutiques de vêtements Sheila, les produits de beauté Sheila (Sheiladermine), une poupée à l'effigie de la star sera commercialisée dans les années 60 ainsi que plus tard à l'époque Disco . Sera également commercialisé la clef que Sheila portait autour du cou dans les années 70 et dont des copies seront mise en vente dans les distributeurs automatiques ! La société vendant des chocolats : Banania offrira même des tournidoles à son image. Tout cela confirme son statut de Superstar des années 60-70 .

  •  Les années 1970, les années « pat-d'éph » et « disco »

En 1970 le succès se poursuit avec Reviens je t'aime, puis en 1971, elle connaît un de ses plus grands triomphes avec son disque : Les Rois mages, N°1 de l'été avec 900.000 ventes. Jean Schmitt qui a collaboré à l'adaptation en français de ce titre des Middle of the Road va désormais être l'auteur d'un nombre important de succès de l'artiste, dont de nombreuses chansons inédites sorties fin 1971 sur l'album Love - Les Rois mages.

Tout au long des années 70, elle va continuer d'enchaîner les tubes : Samson et Dalila, Le mari de mama et Poupée de porcelaine 1972, Adam et Ève et Mélancolie (repris en portugais, et qui sera N°1 au Brésil) en 1973, Le couple, Tu es le soleil et Ne fais pas tanguer le bateau 1974, ou encore, C'est le cœur, version française du Doctor's Orders de Carol Douglas Doctor orders (c'est peut-être là, en 1975, la première chanson disco en français...), Aimer avant de mourir et Quel tempérament de feu 1975, Un prince en exil et Patrick mon chéri 1976, L'Arche de Noé 1977, etc.

À cette époque, sa vie privée évolue aussi : Sheila rencontre Ringo au cours de séances de photos réalisées pour un roman-photo publié dans le magazine Télé Poche. On notera avec amusement qu'elle se marie avec ce chanteur, le 13 février 1973 à Paris,  ! Aussitôt mariée, elle enregistrera avec son nouvel époux le duo mythique : Les Gondoles à Venise. Elle sera maman d'un petit garçon, prénommé Ludovic, en avril 1975.

À la surprise générale, en juin 1977, en pleine vague disco, elle propose son premier titre en anglais : Love me baby. C'est un virage artistique incontestable : on la découvre habillée d'un short à paillettes, accompagnée d'un groupe de trois danseurs noirs (les B. Devotion), dansant sur un rythme adapté pour les pistes des discothèques. La chanson s'exporte dans le monde entier, et la « petite fille de Français moyen » devient une artiste internationale... Ce titre la fera très vite connaître, dans un premier temps en Allemagne, Espagne et en Italie 3è le 28/1/1978 , puis dans toute l'Europe.

Encouragée par ses succès, elle décide d'adapter (toujours en disco) le standard américain : Singin' in the rain. Elle se classe partout dans le monde : de l'Afrique du Sud à la Suède (2è), en passant par l'Italie 3è le 18 mars 1978, le Brésil, le Japon, l'Argentine, le Danemark, l'Espagne, l'Australie, l'Allemagne (6 eme vente de l'année), les Pays-Bas (3 eme) ou encore l'Angleterre (9 eme, où elle participera à l'émission culte Top of the Pops. Plus de 5 millions d'exemplaires du 45 tours de cette chanson seront vendus. Le triomphe est total !

Alors que Sheila poursuit sa promo à travers l'Europe avec le 45 tours et 1er album en anglais Singin'in the rain, elle enregistre I don't need a doctor et Hôtel de la plage, chanson-tube du film du même nom, qui sort en janvier 1978. Viennent ensuite les titres You Light My Fire qui est classé dans les meilleures ventes, en Italie, Allemagne et Irlande. Mais la chanteuse n'oublie pas le public français, avec son 45 tours Kennedy Airport, qui sera lui aussi un énorme succès. C'est aussi à cette période, que la marque de jouets Delavennat commercialise une poupée à son effigie. Les poupées sont des rivales de Barbie - la célèbre poupée mannequin - et sont aisément reconnaissables à la petite fleur qu'elles arborent à la tempe... Elles existent en blond ou en châtain; aux yeux bleus ou marron.

En 1979, Sheila reprend les chansons en anglais avec Seven lonely days, avec des arrangements très disco, dans le style Knock on wood d'Amïï Stewart, et fait un score raisonnable à 250.000 ventes. En fin d'année, le groupe Chic lui compose un album : King of the world. Spacer, premier extrait de ce disque, devient rapidement un tube d'envergure mondiale. L'album sort dans plus de 50 pays. Elle sera classée à nouveau un peu partout : de l'Australie aux États-Unis, en passant par la Finlande, l'Allemagne, la Suède, l'Espagne,l'Angleterre le Brésil, etc. Un nombre impressionnant de versions de cette chanson existent en adaptation partout dans le monde. Cette chanson sera aussi le générique d'une émission de variétés en Italie, où Spacer restera 26 semaines dans les 10 premières places des hit-parades. C'est pour la chanson Spacer que Sheila fera son premier clip, à l'étranger à Londres....


  • Les années 1980, les années « renouveau »

En 1980, Sheila continue avec un nouvel album en français Pilote sur les ondes, avec des titres comme L'amour au téléphone et Les sommets blancs de Wolfgang. Ce 33 tours est disque d'or.

L'année suivante en 1981, elle fait un retour à la chanson populaire avec Et ne la ramène pas adaptation en français du titre de Joe Dolce A shaddap you face, qui devient rapidement l'un des succès de l'été.

En fin d'année, la chanteuse sort un autre album en anglais dans un style plutôt rock, avec comme titre principal Little darlin. Produit par Keith Olsen, le producteur de Pat Benatar, il sera son plus grand succès aux États-Unis.

Sheila deviendra ainsi la première chanteuse française classée aux États-Unis depuis Édith Piaf. Pour la promotion du disque, deux clips vidéo seront d'ailleurs produits pour deux chansons de cet album.

En 1982 Sheila reviendra définitivement à la chanson française, notamment avec Glori gloria d'Umberto Tozzi, mais en français, qui sera son dernier grand succès chez Carrère.

En 1983, l'album On dit marque un nouveau tournant dans sa carrière. L'objectif de l'artiste est maintenant la scène et d'avoir un nouveau répertoire composé de chansons en français, écrites (paroles et musiques) spécialement pour elle. Avec l'aide d'Yves Martin, qui deviendra par la suite son compagnon, elle va créer deux nouvelles chansons L'écuyère et Emmenez-moi dans un show TV signé Maritie et Gilbert Carpentier en mars 1984.


Puis un nouvel album Je suis comme toi sera enregistré dans les meilleurs studios aux Bahamas ! Des clips seront tournés, notamment pour Emmenez-moi où Sheila est habillée par Jean-Paul Gautier.

En 1985 (à partir du 22 février), elle choisit la salle du Zénith à Paris pour y faire son retour sur scène et un spectacle merveilleusement abouti. Les critiques sont unanimes, ses qualités scéniques sont indéniables. Cinq semaines de spectacle à l'Américaine, plus de 180 000 personnes....Un des shows les plus beaux de la décennie, meme si sur la fin les réservations ont un peu soufferts...

1987 : Sheila sort Comme aujourd'hui, qui se classe au top 50, puis l'année suivante en 1988, un nouvel album : Tendances.

Sheila fera pour ce nouvel opus de nombreux shows TV, et tournera deux clips pour le titre Le tam tam du vent ainsi que celui de Pour te retrouver. Ce dernier sera trés diffusé sur M6 et sera classé dans la catégorie "clip des clips". On retrouve Sheila sur la scène de l'Olympia en octobre 1989. Les locations s'arrachent. Sheila y résume l'ensemble de sa carrière en interprétant ses plus grands tubes : Sheila, L'école est finie, Gloria, Spacer… Pourtant, à la fin du spectacle, elle annonce sa volonté de mettre un terme à sa carrière de chanteuse. Son public, déchiré, a du mal à réaliser qu'il vient d'assister peut-être à son dernier spectacle !


  • Les années 1990, les années « culturelles »

Elle se consacre alors à l'écriture de livres : Les Chemins de lumière (1993), Et si c'était vrai (1995), La Captive (1997)…

En 1992, Sheila sera aussi l'invitée d'un Music Stars spécial avec Michel Drucker qui sera vu par près de 10 millions de personnes (pourtant programmé en 2e partie de soirée). C'est le Record audimat de l'année ! Un nouveau titre parait On s'dit plus rien à l'occasion de la sortie d'un coffret 4 CD regroupant ses plus belles chansons. Un remix de Spacer sera également disponible durant l'été 92.

Elle présente aussi des émissions de télévision : Coup de cœur en 1990 sur France 2 où elle accueillera entre autres John Travolta, et SLC en 1996 sur TF1 avec Dave.

Toujours pour le petit écran, Sheila tourne en 1994 dans un épisode de la série Van Loc : un grand flic de Marseille au côté de Georges N'Guyen Van Loc. Elle réalise des sculptures (vente à l'Hôtel Drouot, exposition à Paris).

Heureusement à la fin des années 1990, Sheila retrouvera son public comme chanteuse avec la sortie du CD Le meilleur de Sheila (1998). Au menu figurent des nouvelles interprétations de Spacer, Glori Gloria, Les Rois mages... mais aussi 3 nouveaux titres Close to you, Juste comme ça, Vague à l'âme, qui sera disque d'or.


Après le lancement du disque dans une célèbre discothèque parisienne et de nouvelles télévisions, elle triomphera de nouveau à l'Olympia, du 28 septembre au 04 octobre 98. Dès lors, elle poursuivra son petit bonhomme de chemin notamment avec l'album Dense sorti en 1999 avec le single du même titre, qu'elle défendra dans plusieurs shows télé. Cet album aux sonorités dance et electro ouvre les années 2000 à Sheila....
  • Les années 2000, les années « bonus »

Tout au long des années 2000 Sheila va être une des chanteuses les plus présentes sur scène tant à Paris qu'en province.

Fin 2001, elle enregistre pour la télévision, un concert acoustique qui sera diffusé quelques semaines plus tard sur Jimmy. Une compilation sort avant les fêtes de noël... Un record de vente là aussi.

Sheila fête ses 40 ans de carrière en 2002, toujours à l’Olympia, devant un public conquis, du 1er au 9 novembre. La vidéo de ce spectacle sort en DVD en 2003 sera certifiée en Or, tout comme le CD. Les critiques sont élogieuses...

Un livre sort aussi Ne vous fiez pas aux apparences en 2002 avec une magnifique photo de couverture signée Jean-Marie Perier. Sheila se dévoile et règle ses comptes avec le métier... Il sera une des meilleures ventes de l'année, et sortira donc en "poche" quelques mois plus tard.

En 2007 Sheila a le privilège d'être une des rares artistes édités en DVD-Carte dans une édition en tirage limité vendue dans de nombreuses postes françaises. Elle donne un nombre important de concerts en France et en Belgique. Elle est  de nouveau à l'Olympia pour un gala unique le vendredi 21 septembre 2007.

Elle est de retour sur scène à l'Olympia le 4 mars 2008.

En 2009 Sheila sera la vedette principale de la Tournée Age Tendre et tête de bois saison 4. Les réservations sont d'ailleurs déja ouvertes.

Lire la suite